top of page

Agnes CHAN, Collaboratrice scientifique en énergies renouvelables & Co-fondatrice de RE CAE


Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Version française


Pourriez-vous présenter votre parcours ?

Originaire de la Malaisie, j'ai poursuivi mes études en France où j'ai obtenu en 2019 un double diplôme : Master en ingénierie mécanique de l'INSA Toulouse et Master of Science en dynamique des fluides de l'ISAE-Supaero. En parallèle de mes études, j'ai effectué un stage de trois mois à l'INRIA Bordeaux sur le dégivrage d'avions et de pales d'hélicoptères en utilisant des modèles thermodynamiques sur un code interne. Mon projet de fin d'études a ensuite été réalisé à l'Université de Bordeaux et consiste en une recherche technologique pour l'industrie sur les ondes de souffle en développant des méthodes numériques 2D pour l'hydrodynamique lagrangienne. Ces expériences m'ont permis de poursuivre mon doctorat en physique numérique et pour ma thèse au CEA, j'ai travaillé sur le développement d'une méthode numérique tridimensionnelle pour l'aérodynamique supersonique/hypersonique sur des grilles non structurées. Ayant récemment terminé mon doctorat, je suis actuellement collaboratrice scientifique dans le domaine des énergies renouvelables et je développe en même temps l'initiative Re CAE.


Que retenez-vous de votre expérience en thèse ?

· Ouverture d’esprit: : Être prêt à écouter de nouvelles idées, et prendre des décisions objectivement.

· Persévérance et discipline : Apprendre à faire face aux difficultés et continuer jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée.

· Esprit critique : L'attention portée aux détails et la rigueur font partie de la pensée critique.

Surtout, l'obtention de mon doctorat n'a pas marquée la fin de quelque chose, mais seulement le début d'une nouvelle aventure. Cette expérience m'a donné la possibilité de faire des recherches de manière indépendante et de me plonger dans un sujet qui me passionne.


Quel poste occupez-vous actuellement et quel est l’apport du doctorat ?

Mon travail quotidien consiste à rechercher et à développer des modèles physiques dans le domaine des énergies renouvelables. En parallèle, je suis co-fondatrice de l'initiative Re CAE. Cette initiative se concentre sur le développement d'un SaaS pour fournir un outil accessible pour l'évaluation du cycle de vie des engins spatiaux pour des missions spatiales plus durables. En tant que co-fondatrice, je participe aux discussions sur le développement de modèles physiques, je conçois l'interface utilisateur du logiciel et je gère les communications et la publicité du projet. La raison derrière la fondation de Re CAE était de poursuivre ma passion et le travail accompli tout au long de ma thèse.


Pourquoi conseillerez-vous à un étudiant de faire une thèse ?

Viser toujours plus haut! Cela peut sembler irréaliste, mais cela permet de se fixer un objectif et d'éprouver un sentiment d'accomplissement. Ensuite, passez à l'action, cela peut sembler modeste, mais c'est le chemin parcouru qui compte.


English version


Describe your career path

Originally from Malaysia, I furthered my studies in France where I graduated in 2019 with a double degree: Master's in Mechanical engineering from INSA Toulouse and Master of Science in fluid dynamics from ISAE-Supaero. In parallel to my studies, I completed a three-months internship at INRIA Bordeaux on de-icing of aircrafts and helicopter blades using thermodynamic models on an in-house code. My final year project was then carried out at the Bordeaux University and consists of technological research for industry involving blast waves by developing 2D numerical methods for Lagrangian hydrodynamics. These experiences opened the door for me to continue my PhD in computational physics and for my thesis at CEA, I worked on developing three-dimensional numerical method for supersonic/hypersonic aerodynamics on unstructured grids. Recently completed my doctorate, I am currently a scientific collaborator in the field of renewable energy and at the same time developing the Re CAE initiative.


Life lessons learnt doing a PhD

· Being open minded: Be ready to listen to new ideas, then decide objectively.

· Perseverance & discipline: Learn to deal with difficulties and keep going until a solution comes up.

· Critical thinking: Attention to detail and thoroughness are part of critical thinking.

The biggest insight was that completing the PhD was not the end of something but the beginning of something new. It gave me the opportunity to be able to research independently and dive deep in a subject that I am passionate in.


Summarize your current position

My day job involves researching and developing physical models in the field of renewable energy. On the side, I am the co-founder of Re CAE initiative. This initiative focuses on developing a SaaS to provide an accessible tool for spacecraft lifecycle assessment for more sustainable space missions. As a co-founder, I take part in discussions on development of physical models, designing the user interface of the software and manage communications and publicity of the project. The reason behind the foundation of Re CAE was to continue my passion and the work accomplished throughout my thesis.


Advice for future PhD candidates

Dream big! They might not seem realistic, but it sets a goal and a sense of accomplishment. Then take action, they might seem small but it's the journey that counts.


bottom of page