top of page

Ajmal OODALLY, Biostatisticien chez Novartis


Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Quel est ton parcours et pourquoi avoir choisi de faire une thèse ?

J’ai commencé par un Master en Mathématiques appliquées dans le but de consolider mes bases en théorie et aussi d’approfondir mes connaissances dans divers domaines d’application des mathématiques. Mon intérêt croissant pour les sciences de la vie m’a naturellement mené vers une thèse dans cette thématique. Honnêtement, je n’avais pas prévu de faire une thèse initialement. Je me suis dit pourquoi pas quand l’occasion s’est présentée et voilà ! C’est une réponse très courte et très simple à la question de : Pourquoi avoir choisi une thèse ? mais c’est la réponse la plus sincère que je puisse donner.


Peux-tu nous en dire plus sur le déroulement de ta thèse ?

J’ai eu la chance de tomber sur une équipe fort sympathique et des directeurs de thèse extrêmement bienveillants qui ont rendu mon expérience en tant que thésard très agréable. Je dois avouer que même la fin de thèse, le moment critique où on passe des nuits à rédiger, corriger, re-corriger a été plutôt simple à gérer. Finalement, ce moment que je redoutais tant n’étais pas le cauchemar annoncé. Tout ça pour dire que l’expérience de chaque thésard est unique et bien que ce soit pertinent de lire des témoignages (comme celui-ci), l’environnement de travail pendant la thèse dépend quasi totalement de(s) directeurs de thèses et il est donc primordial de bien se renseigner avant de se lancer dans une telle aventure.


Que t’a apporté le doctorat ?

J’ai beaucoup apprécié les années passées dans le milieu académique que ce soit pendant la thèse ou le postdoctorat. Ces expériences m’ont permis de travailler à fond sur des thématiques bien précises et de développer ma curiosité et mes capacités de jeune chercheur. Au-delà du monde universitaire, l'expérience du doctorat favorise la croissance personnelle en améliorant des compétences telles que la communication, la pensée critique et la résilience.

En tant que biostatisticien chez Novartis, cette expertise acquise pendant la thèse se traduit par une compréhension plus approfondie des méthodologies statistiques, une capacité à mener des analyses complexes et une aptitude à interpréter les résultats avec précision. Le doctorat en général confère également des compétences avancées en recherche, en résolution de problèmes et en gestion de projet, qui sont des atouts inestimables dans un environnement professionnel exigeant. Faire une thèse peut donc être un atout majeur même pour une personne souhaitant faire une carrière dans le privé et n’est donc pas réservé au seul destin académique.


Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait faire une thèse ou qui serait en train d’en faire une ?

Une thèse est un engagement sur plusieurs années et nécessite donc beaucoup de réflexion. Le choix du sujet et du/des directeur(s) de thèse est extrêmement important afin de s’assurer de rester motiver sur la durée. Ne surtout pas hésiter à prendre le maximum d’information avant de se lancer. Vous pouvez par exemple contacter les personnes qui travaillent dans le laboratoire qui vous intéresse pour avoir une bonne idée de l’ambiance générale. Si le plan de thèse est bien défini (ce n’est pas toujours le cas), établissez un plan de recherche qui vous donnera un cadre et plus de structure quant au travail à effectuer. Ce plan évoluera au fil du temps mais cela permet de rester organiser et d’aborder la thèse plus sereinement. La thèse est une aventure intellectuelle enrichissante et je vous conseille vivement de vous lancer !

Mots-clés :

Comentarios


bottom of page