top of page

Au-Delà de la Recherche : Le Doctorat comme École de la Résilience


Martin PICARD
Martin PICARD

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Version française


En quoi a consisté ta thèse en quelques mots ?

Ma thèse s'est concentrée sur l’étude de l'évolution de la microstructure du PET, utilisé dans les bouteilles, durant le processus de fabrication. À travers une approche expérimentale, je devais faire varier les conditions de fabrication (température et pression) en utilisant un prototype de bi-étirage soufflage, et établir une corrélation entre le comportement mécanique du matériau et sa microstructure grâce à diverses techniques de caractérisation dans le but de réduire l’épaisseur des bouteilles et la quantité de matière utilisée.


Pourquoi avoir choisi de faire une thèse après l’école d’ingénieur ?

L'opportunité de réaliser une thèse s'est présentée à moi par l’intermédiaire d’une annonce parue dans mon école d'ingénieurs, spécialisée en génie des matériaux. Ma thèse s’inscrivait dans le cadre d’un programme européen de recherche associant 16 partenaires, dont 8 industriels, ce qui représentait pour moi un excellent moyen d’aborder le monde de la R&D industrielle. Cette thèse appliquée a été mon tremplin vers une première expérience professionnelle significative en R&D, alliant rigueur académique et applicabilité industrielle.


Quel poste occupez-vous aujourd’hui et en quoi votre doctorat vous est-il utile ?

Après ma thèse, j’ai fait un postdoc en lien avec le secteur de l'aéronautique et j'ai ensuite rejoint une entreprise spécialisée dans la prestation d’essais mécaniques et l'analyse microstructurale. Aujourd'hui, je travaille au sein d'une agence de développement régionale depuis plusieurs années, et j’ai touché à des domaines variés tels que l'innovation, le soutien à la structuration de filière, l'économie circulaire, le bâti tropical et l'analyse de données dans le cadre de projets européens. Mon doctorat m'a apporté une solide méthodologie de gestion de projet, la capacité à chercher et vérifier l'information, à aborder des sujets variés, à identifier les partenaires clés, et une forte résilience face aux difficultés, compétences que j'applique quotidiennement dans ma fonction.


Comment votre doctorat a-t-il façonné votre approche de la résolution de problèmes dans votre domaine professionnel ?

Le doctorat m'a enseigné à être méthodique et rigoureux dans l'approche des problèmes, tout en restant ouvert à l'expérimentation. L'habitude d'analyser en profondeur chaque situation, de questionner les résultats et d'être persévérant face aux obstacles rencontrés ainsi que dans la recherche de solutions optimales est une compétence clé dans mon rôle actuel. La capacité à apprendre par soit même également développée durant ma thèse me permet de m'adapter à de nouveaux défis.


Quels bénéfices avez-vous tirés de votre collaboration dans un projet de recherche européen ?

Travailler dans le cadre d'un projet de recherche européen a été une expérience enrichissante à plusieurs niveaux, particulièrement sur le plan humain et culturel. La collaboration avec des chercheurs venant de divers horizons culturels a non seulement élargi ma perspective scientifique mais aussi humaine. Découvrir de nouvelles méthodes de travail, échanger des idées au-delà des frontières linguistiques et culturelles, et visiter d'autres pays m'ont apporté une compréhension plus profonde des nuances interculturelles dans la recherche scientifique. Cette dimension multiculturelle a été essentielle pour développer une flexibilité et une ouverture d'esprit qui continuent d'influencer positivement ma carrière et mes interactions professionnelles.



Beyond Research: The Doctorate as a School of Resilience


In a few words, what did your thesis consist of?

My thesis focused on studying the evolution of the microstructure of PET, used in bottles, during the manufacturing process. Through an experimental approach, I had to vary the manufacturing conditions (temperature and pressure) using a prototype of bi-axial stretching blowing, and establish a correlation between the mechanical behavior of the material and its microstructure through various characterization techniques in order to reduce the thickness of the bottles and the amount of material used.


Why did you choose to do a thesis after engineering school?

The opportunity to carry out a thesis came to me through an announcement published in my engineering school, specialized in materials engineering. My thesis was part of a European research program involving 16 partners, including 8 industrialists, which represented for me an excellent way to approach the world of industrial R&D. This applied thesis was my springboard towards a first significant professional experience in R&D, combining academic rigor and industrial applicability.


What position do you hold today and how is your doctorate useful to you?

After my thesis, I completed a postdoc related to the aerospace sector and then joined a company specializing in mechanical testing and microstructural analysis. Today, I have been working for several years at a regional development agency, where I have engaged in diverse areas such as innovation, support for industry structuring, circular economy, tropical construction, and data analysis within European projects. My doctorate provided me with a solid project management methodology, the ability to search for and verify information, to approach varied subjects, to identify key partners, and strong resilience in the face of difficulties, skills that I apply daily in my role.


How has your doctorate shaped your approach to problem-solving in your professional field?

The doctorate taught me to be methodical and rigorous in approaching problems, while remaining open to experimentation. The habit of analyzing each situation in depth, questioning the results, and being persistent in the face of obstacles encountered as well as in the search for optimal solutions is a key skill in my current role. The ability to learn by myself, also developed during my thesis, allows me to adapt to new challenges.


What benefits did you gain from collaborating in a European research project?

Working within a European research project has been a rewarding experience on multiple levels, particularly from a human and cultural standpoint. Collaborating with researchers from diverse cultural backgrounds not only broadened my scientific perspective but also my personal outlook. Discovering new work methods, exchanging ideas beyond linguistic and cultural borders, and visiting other countries have provided me with a deeper understanding of intercultural nuances in scientific research. This multicultural dimension has been crucial in developing flexibility and an open mind that continue to positively influence my career and professional interactions.

 

 

 

Comentários


bottom of page