top of page

Au-Delà des Frontières : Mon Doctorat en Cotutelle



Leonardo BRENDLER
Leonardo BRENDLER

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Pourriez-vous nous présenter votre parcours et ce qui vous a motivé à faire une thèse ?

En 2012, j'ai commencé mes études en ingénierie informatique à l'Université Fédérale du Rio Grande do Sul (UFRGS) au Brésil. Mon parcours a pris une tournure significative en 2016, lorsque j'ai intégré le domaine académique grâce à un projet d'initiation scientifique au sein d'un groupe de recherche en microélectronique. Cette expérience m'a permis de découvrir ma passion pour la recherche et d'apprécier l'opportunité de participer à des conférences internationales. Ces conférences m'ont non seulement permis de visiter des endroits du monde que je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir, mais aussi de rencontrer des professionnels de renom dans le domaine scientifique, ce qui a été extrêmement enrichissant. Ces expériences m'ont profondément influencé et m'ont conduit à envisager sérieusement une carrière académique après l'obtention de mon diplôme de baccalauréat. J'ai donc décidé de poursuivre mes études en m'inscrivant en 2018 à un programme de Master en Microélectronique, toujours à l'UFRGS. Dès cette période, mon objectif était clair : je voulais continuer mes études avec un doctorat, idéalement en incluant une période de recherche à l'étranger pour enrichir encore davantage mon parcours académique et professionnel.

 

Pourquoi une thèse en cotutelle ?

Comme je l'ai décrit précédemment, tout mon parcours académique, depuis le baccalauréat jusqu'au master, s'est déroulé au Brésil, à l'Université Fédérale du Rio Grande do Sul. Pour mon doctorat, j'ai souhaité élargir mes horizons en effectuant au moins une partie de mes études à l'étranger. Je suis convaincu que l'opportunité d'étudier dans un pays différent de celui d'origine offre un apprentissage enrichissant et des expériences inoubliables. Étudier à l'étranger permet de découvrir de nouvelles perspectives, de s'adapter à des environnements académiques et culturels variés, et de développer une compréhension plus profonde et plus diversifiée de son domaine de recherche. La thèse en cotutelle s'est avérée être une alternative parfaite pour réaliser ce projet. Elle m'a permis de conserver mes liens avec le Brésil, notamment avec mon directeur de thèse et mes collègues, tout en me donnant l'opportunité de créer de nouvelles connexions en France. Un autre avantage notable de la cotutelle est l'obtention d'un diplôme de doctorat délivré par les deux universités impliquées. Cela offre une flexibilité inestimable pour la suite de ma carrière, me permettant de choisir le lieu où je souhaite poursuivre mes activités professionnelles sans avoir à me soucier de la reconnaissance du diplôme.

 

En quoi consiste ta thèse en quelques mots ?

Ma thèse explore une nouvelle approche pour améliorer la robustesse des mémoires statiques à accès aléatoire (SRAMs) utilisées dans les applications spatiales, face aux effets des radiations. Avec la croissance rapide du nombre de satellites et la réduction des coûts associés, il devient crucial de développer des techniques efficaces pour contrer les radiations. Les techniques traditionnelles ne suffisent plus à cause de l'augmentation des Multiple-Cell Upsets (MCUs) due à la miniaturisation des technologies. Ce travail propose une méthode innovante d'entrelacement spatial des plans mémoire avec des réseaux de détecteurs de radiation. Un circuit logique envoie un signal d'alarme lorsqu'une particule impacte la mémoire. Un prototype a été fabriqué et testé avec succès, confirmant la détection efficace des événements radiatifs. De plus, une SRAM entrelacée de 32 kb a été conçue et simulée, démontrant une détection fiable des événements. Cette méthode adaptable permet d'équilibrer robustesse et coûts supplémentaires, offrant une protection efficace contre les MCUs.

 

Comment avez-vous vécu votre doctorat ?

Je pense que ce fut une expérience incroyable et très enrichissante tant sur le plan professionnel que personnel. Sur le plan professionnel, mon séjour en France m'a permis de réaliser des activités plus pratiques par rapport à mes activités au Brésil. Par exemple, j'ai eu l'opportunité de fabriquer et de tester un circuit prototype conçu pour valider l'idée proposée dans ma thèse. Cette expérience pratique a grandement enrichi mes compétences et ma compréhension du sujet. Sur le plan personnel, je dois avant tout souligner les nouvelles amitiés que j'ai nouées, qui m'ont beaucoup aidé à m'adapter à ce nouvel environnement. Vivre dans un pays avec une culture et des coutumes différentes de celles auxquelles j'étais habitué a été très important pour mon développement personnel et mon épanouissement. Cette immersion culturelle m'a permis de grandir et de mûrir, en apprenant à apprécier et à comprendre des perspectives diverses. En somme, cette période de doctorat en cotutelle a été une aventure exceptionnelle qui a enrichi à la fois mon parcours académique et ma vie personnelle.

 

 

Mots-clés :

Comments


bottom of page