top of page

Une reconversion en ingénierie grâce à un doctorat ? Oui, tout est possible !


Oussema Ben Amara
Oussema Ben Amara

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Pourquoi avoir choisi de faire une thèse après l’école d’ingénieur ?

Faire une école d’ingénieur, c’est bien ! Continuer le chemin jusqu’au bout et obtenir un grade de docteur, c’est encore mieux ! Partant du principe que j’aimerais ajouter ma touche personnelle et envisager des solutions qui ne sont pas toujours évidentes, la recherche est devenue la réponse à mes aspirations.

Faire de l’innovation, c’est passionnant, mais pour suivre ce chemin, il est souvent nécessaire d’avoir un doctorat, surtout si l’on souhaite évoluer professionnellement en R&D. C’est ce qui m’a motivé à poursuivre une thèse de doctorat immédiatement après ma formation d’ingénieur, avec seulement quelques semaines entre l’obtention de mon diplôme et le début de la thèse !

Une autre raison, qui constitue également l’accroche du titre de cet article, était de me diriger délicatement vers une ingénierie plus orientée data, après une formation plutôt axée sur les systèmes d’informations et les logiciels embarqués. J’ai toujours été passionné par le développement logiciel et le traitement des données. C’était non seulement mon aspiration, mais je le voyais aussi comme un parcours professionnel passionnant et valorisant. Ainsi, l’idée était de faire d’une pierre deux coups et de réussir ces deux objectifs grâce à la thèse : une réorientation vers le domaine de la data/ML et des bases solides pour entrer dans le domaine de la R&D avec une possibilité d’évolution.


En quoi consiste ta thèse en quelques mots ?

Bien que je puisse donner une définition fondamentale, ennuyeuse et pas très facile à suivre, je vais élaborer en quelques mots mon sujet et le cadre de ma thèse, et laisser mon lien theses.fr faire le reste du travail.

Pour les plus curieux/curieuses, il suffit d’y jeter un coup d’œil !

Alors, faisons simple !

Pendant ma thèse, j’ai principalement réalisé quatre tâches :

-  Formaliser une procédure générique et adaptable de collecte de données.

- Formaliser un modèle de données et créer un petit jeu consistant à manipuler les données pour concevoir, calculer et personnaliser des métriques de robustesse, la partie la plus passionnante !

-  Créer une taxonomie ainsi qu'un graphe de connaissances à partir de ces indicateurs et des facteurs qu’ils représentent.

-  Réaliser un diagnostic, une sorte d’audit, mais un peu plus comme chez le médecin 😉, pour identifier ce qui va bien et ce qui pourrait être amélioré en termes de continuité d’activité. En gros, il s’agit d’un ensemble de procédures et de documents visant à assurer la continuité des activités les plus importantes d’une entreprise en cas de sinistre ou d’événement problématique.

De plus, tout cela s’est déroulé dans un contexte européen international, avec notamment un séjour en Italie dans un établissement de recherche et développement tiers. J’ai également réalisé des démonstrations et des preuves de concepts sur deux études de cas différentes, en France et en Italie. Finalement, ce travail a porté ses fruits : j’ai soutenu ma thèse avec succès sous le label européen et obtenu le grade de docteur avec ce label prestigieux !

Grâce à ce Framework et à ses différentes parties, je peux non seulement identifier ce qui ne va pas, mais aussi le situer à différents niveaux de précision en me basant sur des données fiables. Je peux ainsi formuler des recommandations fiables et faciles à suivre pour les organisations concernées.


Quels ont été les éléments importants pour le succès de votre thèse ?

D'après le retour de mon directeur de thèse, deux capacités qui m'ont beaucoup facilité le travail sont l'organisation et l’autonomie. Mais je dirais que ce n'est pas suffisant. En plus de cela, il est essentiel de pouvoir prendre du recul, relativiser, et surtout, garder sa détermination. Pour y parvenir, il ne faut pas avoir peur d’essayer et d’échouer. Une grande partie du travail de recherche repose sur la capacité et la force de proposition, donc je dirais que ces atouts sont extrêmement bénéfiques.

Un autre élément clé a été la collaboration internationale. Travailler dans un contexte européen, notamment avec un séjour en Italie dans un établissement de recherche et développement, m'a permis d'élargir mes perspectives et d'enrichir mes compétences. Les démonstrations et les preuves de concepts réalisées en France et en Italie ont également joué un rôle crucial dans le succès de ma thèse. Finalement, le soutien d'une communauté académique diversifiée et le label européen obtenu à la fin de ma soutenance ont été des facteurs déterminants pour couronner ce parcours de succès.


Comment se préparer lors de sa thèse à la vie professionnelle en entreprise ?

Ayant une formation d’ingénieur, il n’était pas très compliqué pour moi de me projeter en entreprise. Cependant, j’ai quelques conseils à partager.

Tout d’abord, si votre thèse n’est pas une thèse CIFRE, il est très intéressant et bénéfique de réaliser des études de cas réelles pour obtenir des résultats concrets de vos recherches et expérimentations via des preuves de concept. Collaborer avec des institutions et des organisations autres que des organismes de recherche est également très enrichissant.

En outre, travailler sur certaines compétences techniques est avantageux. La thèse est une excellente opportunité pour se former à l’innovation, mais il est également crucial de développer et de maintenir à jour ses compétences techniques pour répondre aux exigences du marché du travail. Utilisez ce temps pour vous perfectionner dans des domaines pertinents et rester en phase avec les demandes actuelles du secteur.

Enfin, n'oubliez pas l'importance du réseautage. Construisez et entretenez un réseau professionnel dès le début de votre thèse. Participez à des conférences, à des ateliers et à des événements professionnels pour rencontrer des experts de votre domaine. Un bon réseau peut non seulement vous offrir des opportunités de carrière, mais aussi vous fournir des conseils précieux et des collaborations potentielles pour l'avenir.


Après votre thèse, quel a été votre parcours ?

Quelques jours après ma soutenance, j'ai rejoint Expleo Group en décembre 2023 en tant que Pilote R&D Data, un poste trouvé via LinkedIn. Dans ce rôle, je suis responsable d'un work package (WP) dans un projet de R&D dans le secteur automobile, où je m'occupe principalement de cette partie du projet. Mes responsabilités incluent le pilotage des réunions d'avancement, la gestion des livrables associés, ainsi que la gestion et le mentorat des collaborateurs disponibles pour faire avancer le projet. Dans ce rôle, je mets en pratique mon expertise technique en élaborant des proof of concepts (POC) afin de mesurer les scores de conduite et d'intégrer les événements de conduite dans ces mesures. Cette position me permet de combiner mes compétences en data et en gestion de projet pour contribuer aux avancées dans le secteur automobile.

En espérant vous avoir offert un aperçu clair de mon expérience, je vous invite à me rejoindre sur LinkedIn pour rester en contact. N'hésitez surtout pas à me contacter directement pour toute question supplémentaire, des conseils ou toute autre information dont vous pourriez avoir besoin. Je reste ouvert à toute discussion et prêt à partager davantage sur mon parcours professionnel !



Comments


bottom of page