top of page

Cotutelle France/Canada – Conseils pour bien naviguer son doctorat


Florence MAINGUENAUD
Florence MAINGUENAUD

LinkedIn, Docteure en Génie Civil et Architecture

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Mots-clés: INSA Rennes, UR RECOVER, INRAE, Aix-Marseille Université, Lassonde School of Engineering, York University

 

French version


Pouvez-vous présenter votre parcours en quelques phrases ?
Je suis ingénieure diplômée de l’INSA de Rennes en spécialité Génie Civil. Ce choix de spécialité reposait sur la diversité des contenus offerts lors de la formation : de l’hydraulique à la mécanique des sols en passant par le calcul de structure, l’aménagement du territoire et le droit de la construction. Un de mes stages en recherche au sein du laboratoire CBTP s’est démarqué par la forte autonomie dans l’organisation du travail et le challenge de répondre à une question scientifique selon une méthode développée soi-même. Mes séjours linguistiques (Allemagne, Royaume-Uni, Irlande, Canada) et mon semestre au Vietnam ont consolidé mon appétence pour les langues étrangères, les voyages et les autres cultures. Mon semestre de fin d’étude à l’Université de Okayama (Japon) et un CDD au laboratoire AME à l’Université Gustave Eiffel m’ont conforté dans l’entreprise d’une thèse de doctorat. J’ai choisi une cotutelle avec les universités d’Aix-Marseille et York University (Canada) sur le risque d’inondation lié aux ruptures de digues. Cette double thématique combinant géotechnique et hydraulique, s’inscrit dans une question d’actualité fortement liée au changement climatique : la gestion des ressources en eau. Cette expérience de doctorat m’a donné l’opportunité de mettre mes compétences au service de la construction d'un avenir plus durable.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une thèse en cotutelle ?

La cotutelle internationale offre une opportunité de double diplôme, facilitant l’insertion professionnelle à l’international et une opportunité de partir à l’étranger dans un cadre professionnel. La maitrise de la langue anglaise est indispensable en recherche où le pluridisciplinaire et les collaborations internationales sont valorisées. La cotutelle permet d’améliorer ou consolider cet acquis. Les encadrants de thèse sont spécialisés dans différents domaines, ce qui diversifie les points de vue et permet d’intégrer l’essentiel pour mener des collaborations internationales : les objectifs et attentes varient selon les pays, il faut donc communiquer de façon explicite et acquérir une souplesse pour naviguer entre deux environnements différents. Le/la doctorant·e se trouve dans une position délicate où il/elle doit réconcilier les intérêts contraires de ses encadrants. La diplomatie est de mise, mais il ne faut pas hésiter à dire stop quand ça devient trop dur. Le comité de thèse, collègues, amis, famille sont des soutiens qu’il faut apprendre à mobiliser. Ne pas oublier que, malgré les obstacles, encadrants et doctorants ont un objectif commun : mener la thèse à son terme avec succès.


Pouvez-vous développer sur les qualités requises pour suivre un doctorat ?
  • Rigueur : une grande liberté dans la gestion de son travail demande une rigueur d’organisation sur la durée. La recherche est intellectuellement demandant et non, vous ne pouvez pas être performant 100% du temps. Répartissez vos tâches selon le niveau de concentration qu’elles demandent.

  • Soif d’apprendre : la première chose qu’un·e doctorant·e apprend c’est qu’il/elle ne sait rien. La montagne aussi imposante soit-elle ne doit pas vous tétaniser. Un pas à la fois, l’essentiel c’est d’avancer ! Un beau jour, en milieu de réunion, vous vous apercevrez que c’est vous qui expliquez des choses à vos encadrants.

  • Communication : Parlez de votre thèse avec le plus possible de personnes. Soyez curieux de ce que font les autres, y compris dans d’autres domaines. Apprenez à demander de l’aide : vous n’avez pas besoin d’être bon partout ni de ré-inventer la roue.

Une de ces qualités vous fait défaut mais la thèse vous intéresse quand même ? Ce ne doit pas être un frein, la thèse est une formation : soyez conscients de vos points forts et améliorez vos points faibles.


Pourriez-vous évoquer les écueils qu’on peut rencontrer pendant un doctorat ?
  • Solitude : vous êtes seul à faire avancer votre thèse, mais vous avez des encadrants, collègues et autres doctorants autour de vous. Discuter de son sujet de thèse avec d’autres personnes permet de positionner son sujet face aux pratiques actuelles et à d’autres angles d’approche. Participer à des conférences permet d’apprendre à valoriser ses résultats et de rencontrer d’autres chercheurs.

  • Introspection :  vous serez amenés à faire de l’introspection et pouvez découvrir des côtés inattendus de votre personnalité. Acceptez vos qualités et vos défauts, puis face à vos limites, œuvrez pour les surmonter.

  • Trouver un équilibre de vie : un doctorat floute les frontières entre travail et personnel. Quelle que soit votre deadline, respectez au moins un vrai jour de repos par semaine et conservez une activité physique régulière : la thèse est un marathon, pas un sprint. Le mieux est d’être dans les temps pour une deadline, mais pas besoin de se rendre malade de stress pour autant. Vous serez peut-être surpris, mais il est plutôt courant de demander des extensions de deadline pour les conférences et autres articles.

  • L’échec : vous n’obtiendrez pas forcément les résultats que vous escomptez. Ce n’est pas grave. En chemin, vous aurez appris beaucoup et ce qui compte c’est votre capacité à capitaliser dessus et rebondir. Un des premiers cours qu’un·e jeune doctorant·e suit est celui d’éthique et intégrité : restez honnêtes avec vos résultats, ne cherchez pas à les « arranger » même pour plaire à vos encadrants.


Quel conseil donneriez-vous à un jeune doctorant ?

Félicitations, vous venez de démarrer votre doctorat ! Bon courage pour la montagne de biblio, pas d’inquiétude, plus on en lit, plus ça va vite. Vous utiliserez sans doute max. 20% de ces premières lectures de toute façon. Essayez d’en lire tout au long de la thèse pour tenter de remporter le prix fictif du doctorant le plus assidu à la biblio (le prix n’a jamais été décerné à ma connaissance).

Un conseil destiné surtout aux doctorants non-CIFRE, le doctorat n’est pas une fin en soi, il n’est jamais trop tôt pour réfléchir à l’après-thèse. Au plus tard, commencez en début de 2ième année car vous n‘aurez pas le temps de vous en occuper entre la rédaction du manuscrit de thèse et la préparation de votre soutenance. Académique (enseignant-chercheur·e ou chargé·e de recherche), entreprise (R&D, conseil, entreprenariat), le champ des possibles à explorer est vaste !

 

 

English version

Cotutelle France/Canada – Tips for Navigating Your PhD Successfully

 

Could you present your background in a few sentences?

I am a Civil Engineer from INSA Rennes. I chose Civil engineering due to the content diversity offered: from hydraulics to soil mechanics, structural analysis, urban planning to construction law, and so on. One of my internship in research at CBTP laboratory stood out due to the high level of autonomy in work planning and the challenge of self-developing a method to address a scientific question. My language study holidays or abroad semester in Germany, United Kingdom, Ireland, Canada, and Vietnam strengthened my interest in foreign languages, travel, and other cultures. I decided to pursue a PhD after a semester as a research intern at Okayama University (Okayama, Japan) and a year as a research engineer at Gustave Eiffel University, (Paris, France). I chose a cotutelle with Aix-Marseille University (France) and York University (Canada) on flood risk related to levee breaches. By integrating geotechnical and hydraulic principles, this PhD contribute to address pressing concerns regarding flood risks. Developing this skill offers a unique opportunity to contribute to the advancement of a more sustainable future addressing water management and climate change.


What are the advantages and disadvantages of a cotutelle PhD?

A cotutelle offers an opportunity for a double degree, facilitating international career prospects, and improve English proficiency. This skill is essential in research, where interdisciplinary work and international collaborations are valued. Supervisors from diverse national backgrounds, specializing in different research fields enriches perspectives on the PhD project and highlights the most important aspect of an international collaboration: communication. Objectives and expectations vary between countries, therefore, you need clear communication and adaptive skills. The doctoral student is in a delicate position reconciling conflicting interests among supervisors, requiring diplomacy. However, it is important to speak up when things become too difficult. In France, thesis committee, colleagues, friends, and family can offer valuable support, don’t hesitate to leverage them. Do not forget that despite obstacles, supervisors and doctoral student share a common goal: the successful completion of the PhD thesis.


Can you elaborate on the qualities required for pursuing a PhD?
  • Rigor: A high level of autonomy in your work requires consistent rigor over time. Research is intellectually demanding, and it is unrealistic to expect a peak performance 100% of the time. Allocate tasks based on the level of concentration they require.

  • Eagerness to learn: The first thing a doctoral student learns is that they know very little. Set intermediate goals and work towards them step by step (focus on progress!). One day, you will suddenly realize that you are the one explaining things to your supervisors during a meeting.

  • Communication: Discuss your thesis with as many people as possible. Be curious about what others are doing, including in different fields. Learn to ask for help; you do not need to be the best in everything.

If you lack one of these qualities but are still interested in pursuing a PhD, do not let it hold you back. A PhD is a learning experience; be aware of your strengths and work on improving your weaknesses.


Could you discuss the challenges one might encounter during a PhD?
  • Solitude: You are responsible for the progression of your PhD thesis, but you do have supervisors, colleagues, and other students around you. Discussing your topic with others helps considering alternative approaches. Conferences will provide you with an opportunity to show your results and meet other researchers.

  • Introspection: You will engage in introspection and may discover unexpected aspects of your personality. Accept your qualities and flaws, and work in consequence to overcome your limitations.

  • Achieving work-life balance: A PhD blurs the lines between work and personal life. A piece of French advice: regardless of deadlines, make sure to take at least one real day off per week and maintain regular physical activity. A PhD is a marathon, not a sprint. The ideal would be to meet deadlines on time, but there is no need to stress yourself until you get sick. You might be surprised, but it is quite common to request deadline extensions for conferences and articles.

  • Failure: You may not achieve the results you expect. That is okay. Along the way, you will learn a lot, and what matters is your ability to capitalize on that and bounce back. You will take a mandatory course on research ethics and integrity: keep in mind to remain honest with your results, do not try to manipulate them to please your supervisors.


What advice would you give to a new PhD student?

Congratulations, you’ve just started your doctorate! Best of luck with all the literature; don't worry, the more you read, the faster it goes. You'll probably only use about 20% of your initial readings anyway. Try to maintain reading habits throughout your thesis (to the best of my knowledge, this level of consistency has never been achieved).

A piece of advice especially for non-CIFRE PhD students: a doctorate is not an end in itself; it is never too early to think about what comes after. Start no later than the beginning of your second year because you will not have time to deal with it while writing your PhD manuscript and preparing for your defense. Whether in academia (teaching-research or research positions), in the industry or companies (R&D, consulting, entrepreneurship), there is a wide range of possibilities to explore!


Mots clés - Keywords

UR RECOVER, INRAE ; Aix-Marseille Université ; Lassonde School of engineering, York University

 

Comments


bottom of page