Matthieu VANICAT, PhD en Physique, Head of Artificial Intelligence chez OSE Engineering

Dernière mise à jour : 6 oct.


LinkedIn, Theses.fr

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview


Quel est votre parcours académique et professionnel ?

J’ai suivi une formation généraliste en mathématiques et physique. J’ai fait deux années de classes préparatoires au Lycée Louis Le Grand à Paris puis j’ai intégré l’Ecole Normale Supérieure de Cachan au département de mathématiques. J’ai ensuite obtenu un master de recherche en physique théorique à l’ENS Ulm.

Mon appétence pour les mathématiques et la physique m’a conduit à effectuer une thèse à la frontière entre ces deux disciplines, en physique statistique. Plus précisément, j’ai travaillé sur les systèmes hors d’équilibre, c’est-à-dire dans lesquels on observe des courants de particules, d’énergie, de charge, etc, et dont la description échappe à la thermodynamique à l’équilibre. Ces systèmes peuvent être aussi divers que la circulation de voitures sur une autoroute, le vol coordonné d’oiseaux ou l’écoulement de granules dans un conduit. J’ai soutenu en 2017 au laboratoire d’Annecy-le-Vieux de physique théorique (LAPTh) ma thèse intitulée « Une approche intégrabiliste des modèles de physique statistique hors d’équilibre ». La recherche fondamentale m’a beaucoup plu, j’ai décidé de poursuivre avec un post doctorat à l’Université de Ljubljana en Slovénie.

Il y a quelques années, j’ai bifurqué vers une carrière industrielle en essayant de valoriser au mieux mes compétences techniques. J’ai débuté dans une petite PME sur des projets d’analyse de données, modélisation probabiliste et apprentissage machine dans le domaine aéronautique pendant environ 1 an. Puis j’ai rejoint OSE Engineering, un bureau d’études en Intelligence Artificielle, il y a maintenant 3 ans.


Quel est votre poste actuel ?

Au début chez OSE, nous étions une petite équipe et nous mettions tous les mains dans le cambouis. Je faisais pas mal de développement, c’était assez large sur le spectre mathématique appliqué et modélisation physique. Au fur et à mesure, l’entreprise s’est développée, les effectifs se sont étoffés et j’ai pris de plus en plus de responsabilités en management technique. Désormais, je suis en charge du pôle Intelligence Artificielle qui regroupe une dizaine de personnes. Ce qu’on fait, va bien plus loin que la data science au sens stricte. L’intelligence Artificielle regroupe à la fois toutes les techniques d’apprentissage automatique, de statistique, mais aussi des systèmes experts, de recherche opérationnelle, de traitement du signal. Ce que nous faisons, c’est essayer de comprendre et de modéliser mathématiquement les problèmes et les besoins des clients.

Ce qui me plait chez OSE c’est le pont qu'on essaie de faire entre la recherche et l’industrie et c’est quelque chose qui tient à cœur à une bonne partie de l’équipe.


Qu’est-ce que votre thèse vous a apporté dans l’industrie ?

De manière générale la thèse forme au raisonnement scientifique et aide à aborder les problèmes de manière structurée et pragmatique. C’est aussi une très bonne école pour apprendre à communiquer sur des sujets complexes, prendre du recul, vulgariser, organiser son discours et aller à l’essentiel lorsque c’est nécessaire.

La thèse m’a apporté un bagage scientifique, une méthode de travail et une culture de la curiosité, qui me permettent de plonger rapidement et de manière autonome dans un nouveau sujet ou d’interagir avec des ingénieurs et spécialistes d’un domaine technique ou industriel qui m’est inconnu. Au quotidien, cela m’aide beaucoup dans les discussions techniques que je peux avoir avec mon équipe ou avec nos clients, pour évaluer la pertinence d’une solution ou pour lever un verrou.

Dans mon poste actuel, les activités de mon équipe consistent bien souvent à faire le lien entre des travaux de recherche et développement et des applications industrielles concrètes. Mon expérience académique me permet de dialoguer facilement avec des chercheurs et aide à fluidifier les échanges et le transfert technologique vers le monde



« Découvrez OSE Engineering, le centre d’expertise spécialiste de l’intelligence numérique »

Portrait d'entreprise qui emploie des PhD, publié sur ce Blog.