top of page

Simona DAHDAH, PhD in mechanical engineering- Automotive and Tribology engineering


Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Pourriez-vous présenter votre parcours ?

J'ai poursuivi mes études en génie mécanique au Liban (Université libanaise - UL). En 5ème et dernière année de mes études universitaires, j'ai profité du programme de co-diplôme entre l'UL et l'Ecole Centrale Nantes - ECN où j'ai effectué un Master recherche en Energétique et propulsion à l'école. A la fin de mes études, j'ai intégré le laboratoire LHEEA de l'ECN pour effectuer mon stage de fin d'études avec PSA-Automobiles (Stellantis). Mon cursus et mon stage m'ont apporté des connaissances riches et avancées sur des sujets d'automobiles dont j'étais sûre et certaine d'avoir la capacité et les compétences pour poursuivre mes études supérieures. N'oubliez certainement pas ma motivation et ma curiosité qui ont toujours été présentes pour approfondir mes connaissances dans mon domaine !

J'ai pris mes compétences scientifiques et personnelles avec beaucoup de positivité à Lyon où j'ai démarré un contrat CIFRE à l'INSA de Lyon en collaboration avec Stellantis. Et voilà, aujourd'hui je vous dis avec fierté que j'ai un doctorat en génie mécanique !


Que retenez-vous de votre expérience en thèse CIFRE ?

Mon expérience en contrat CIFRE m'a donné l'opportunité de se rapprocher du monde industriel en travaillant en parallèle dans l'académie. De rencontrer des problématiques concrètes qu'on envisage au quotidien. De faire des déplacements et rencontrer des chercheurs dans mon domaine.

Certes, des conflits peuvent prendre lieu notamment entre les encadrants qui ont des points de vue différents (les points de vue industriels et académiques ne convergent pas toujours). Il ne faut jamais hésiter à donner avis, participer, discuter et chercher des compromis. N'oubliez pas que c'est votre thèse, c'est votre sujet, votre travail et votre recherche, soyez toujours présent.


Quel poste occupez-vous actuellement et quel est l'apport du doctorat ?

J'occupe actuellement le poste de pilote prestation chez Segula Technologies. Je travaille chez Renault au centre technique de Lardy (CTL). Mes travaux portent sur les parties dépollution/consommation et performance des véhicules hybrides/électriques. Mes capacités d'analyse et de réponse aux différentes questions et problématiques que j'ai apprises au cours de mes études doctorales sont des ingrédients essentiels de mon travail actuel. De plus, ma capacité à s'adapter à diverses situations, à gérer le temps et le stress sont des atouts indispensables. Enfin, mon esprit ouvert et communicatif sont des qualités que j'ai apportées depuis mon cursus de doctorat.


Quels conseils pour un étudiant qui hésite à se lancer dans une thèse ?

Avant tout, il faut bien comprendre que la thèse n'est pas qu'un sujet. La thèse est un encadrement, une communication, un environnement et une ambiance. Je vous conseille de suivre votre intuition avant de vous lancer dans une thèse.

Nous sommes d'accord que la motivation essentielle est le sujet de la thèse et que vous êtes capable d'accomplir les missions demandées, mais il ne faut pas oublier que le travail est guidé puis validé par les encadrants et le directeur de thèse. Pour cela, une bonne communication avec eux est indispensable. Travaillez beaucoup et dur pour réussir votre thèse, mais n'oubliez jamais de prendre soin de votre santé physique et mentale.

Je vous conseille à la fin de retenir toujours que "The Journey Is Just as important as the Destination" alors profitez de chaque instant et bonne chance pour vous :)







Mots-clés :

Comments


bottom of page