Thibaut Despoisse, ingénieur conception de circuits RF et analogiques, ST Microelectronics

Interview docteur en entreprise

Thibaut Despoisse

These



Bonjour Thibaut,

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Peux-tu nous présenter brièvement ton parcours ?

Après une classe préparatoire Physique et Sciences de l’Ingénieur (PSI), j’ai intégré une école du groupe Bordeaux INP : l’ENSEIRB MATMECA en filière électronique. Lors de la dernière année, j’ai choisi de me spécialiser dans les Systèmes de Radio et Télécommunications (SRT), j’ai effectué mon stage de fin d’études au sein de l’entreprise Thales Systèmes Aéroportés (actuellement Thales DMS), en partenariat avec le laboratoire de recherche IMS à Bordeaux.


Pourquoi as-tu choisi de faire une thèse (CIFRE) après ton diplôme d’ingénieur ?

Lors de mon stage de fin d’études, j’ai pu découvrir la complémentarité entre le concret d’un projet industriel et les nombreuses investigations permises en laboratoire. C’est pour poursuivre dans cette voie que j’ai fait le choix de la thèse CIFRE. On y retrouve un sujet de recherche provenant de problématiques industrielles concrètes (ici la 5G), tout en bénéficiant d’une grande liberté d’exploration du sujet et de l’expérience des chercheurs et autres doctorants du laboratoire.


Quels sont les apports de la thèse à ton poste actuel ?

Les apports d’une thèse sont multiples. Tout d’abord, elle m’a apporté une expertise technique et une connaissance de l’état de l’art sur les sujets que j’ai approfondis pendant ces 3 années. De manière plus générale, elle m’a appris à être autonome et rigoureux dans le traitement de sujets techniques pointus.

Depuis mon embauche, mon travail s’est éloigné de mon sujet de thèse, mais ces méthodes de travail restent applicables, et très recherchées par les entreprises. Une thèse, c’est aussi des échanges quotidiens avec les chercheurs et les doctorants du laboratoire, les collègues de l’entreprise, mais aussi avec nos homologues lors des conférences nationales et internationales.

Durant ma thèse, j’ai réalisé de nombreuses présentations pour un public varié, ce qui m’a permis d’être plus pédagogue dans mes échanges. Les conférences aident également à créer un réseau professionnel, tant sur le plan industriel qu’académique. J’ai eu la chance de participer à l’organisation de 3 conférences au cours de ma thèse. C’est une expérience très enrichissante. Enfin, la thèse m’a ouvert de nombreuses portes dans l’industrie, l’académie, et à l’international.


Quelques mots pour un étudiant qui souhaiterait se lancer ?

Pour reprendre des mots entendus avant de me lancer dans ce projet : « une thèse, c’est ce que tu en fais. » La thèse c’est d’abord le choix d’un sujet dans lequel j’avais le désir de m’investir. En effet, le doctorat est un parcours exigeant, qui demande une certaine motivation. Sa réussite dépendait évidement de moi, mais aussi des personnes qui m’ont entouré dans cette aventure : mes encadrants, toujours bienveillants ; les autres doctorants, qui m’ont épaulé lors des moments difficiles (et il y en a eu) ; mes collègues ; mes amis ; mes proches.