top of page

Ténacité et Technologie : L'Aventure Doctorale


Sabeha ZEDEK
Sabeha ZEDEK

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview


Version Française


Pouvez-vous décrire votre parcours académique et professionnel jusqu’à l’obtention de votre doctorat ?

Je suis passionnée par la technologie et les sciences, et j'ai toujours souhaité exercer un métier lié à la recherche pour être au plus près des avancées technologiques. J'ai suivi un parcours académique classique en filière sciences exactes. Après avoir obtenu un diplôme d'ingénieur d'État en électronique, j'ai décidé de poursuivre mes études pour approfondir mon expertise dans ce domaine. Mon objectif était de contribuer, à ma modeste échelle, à l'évolution des sciences et des technologies de pointe.


Quelles étaient vos aspirations et vos objectifs en débutant votre thèse ?

Je rêvais de contribuer aux avancées scientifiques et d'apprendre constamment. J'aime apprendre et je suis toujours en train de m'intéresser à de nouveaux sujets. En débutant ma thèse, mes aspirations étaient de pousser les frontières de la connaissance dans mon domaine et de participer activement à des projets innovants. Mon objectif était de devenir un expert reconnu et de faire des découvertes significatives qui pourraient avoir un impact positif sur la société.


Pouvez-vous partager quelques moments marquants de votre expérience de thèse, qu’ils soient positifs ou négatifs ?

Ma première présentation en congrès a été un moment très marquant qui combine à la fois des aspects positifs et négatifs. Bien que l'exercice ait été stressant, car ce n'est pas anodin de parler en public, j'ai adoré les échanges avec des scientifiques du monde entier travaillant sur des thématiques similaires. Confronter et échanger nos idées a été une expérience extraordinaire. Le monde de la recherche est exigeant mais bienveillant, ce qui permet de progresser personnellement et d'aider ses pairs à faire de même. Prendre la parole en public, bien que désagréable au début, finit par devenir un super souvenir.


Quels ont été les principaux défis que vous avez rencontrés durant votre doctorat et comment les avez-vous surmontés ?

Mon sujet de thèse était très transversal, car il s'agissait de détecter les failles sur les structures aéronautiques en utilisant une architecture reconfigurable. Cela impliquait des connaissances diverses et variées en matériaux, électronique, connectivité et vieillissement, ainsi que la recherche méthodologique, qui est au départ un peu obscure. Il fallait avancer sur tous les fronts et faire de son mieux en écoutant attentivement les conseils des encadrants et des collègues. Le groupe est très important durant les premiers temps de la thèse, car c'est un travail assez intimidant. Mes meilleurs souvenirs tournent également autour de l'esprit de groupe, de la solidarité entre doctorants et des bons moments professionnels et personnels qui ont créé des amitiés éternelles. Nous étions tous dans le même bateau.


Quel aspect de votre thèse vous a le plus passionné et pourquoi ?

La partie électronique m'a particulièrement passionnée, car j'ai travaillé sur des technologies avant-gardistes à l'époque. J'ai adoré montrer et partager ce que je faisais autour de moi. Travailler avec des technologies de pointe et pouvoir partager mes découvertes avec mes collègues et pairs a été une source de grande satisfaction pour moi.


Quels ont été les résultats ou les contributions les plus significatives de vos travaux de recherche ?

Je suis très fière de ma participation à des publications scientifiques, que je considère comme des pierres ajoutées à l'édifice de la connaissance. Ces publications ont permis de partager nos découvertes et nos avancées avec la communauté scientifique, contribuant ainsi à faire progresser notre domaine de recherche. Avoir pu apporter une contribution tangible et reconnue à travers ces publications est pour moi une source de grande satisfaction et de fierté.


Quels conseils donneriez-vous à des jeunes intéressés par la recherche et envisageant de faire un doctorat ?

Je leur conseillerais de foncer, car c'est une superbe aventure humaine. Un doctorat offre l'opportunité de travailler sur des sujets passionnants, de collaborer avec des experts du monde entier, et de se surpasser intellectuellement. C'est un chemin exigeant mais extrêmement enrichissant, tant sur le plan professionnel que personnel.


Selon vous, quelles compétences sont essentielles pour réussir dans le domaine de la recherche ?

La principale qualité à avoir est la ténacité. La recherche est souvent ponctuée de défis et d'obstacles, et il est essentiel de persévérer malgré les difficultés. En plus de la ténacité, des compétences en résolution de problèmes, une curiosité intellectuelle insatiable, et la capacité à travailler en équipe sont également cruciales pour réussir dans ce domaine.


Quelle importance accordez-vous aux réseaux professionnels et aux collaborations dans votre carrière ?

Vos camarades de promotion et les doctorants de votre laboratoire ou entreprise sont vos meilleurs alliés. Un lien indéfectible se forme lorsque vous traversez les épreuves ensemble. Il est essentiel de faire en sorte que vos belles rencontres sur le chemin perdurent. Il s'agit d'être humain et ouvert, et cela se fait naturellement.


Comment avez-vous utilisé votre réseau pour avancer dans votre carrière ?

Principalement à travers des collaborations sur des projets. Je n'ai jamais été recrutée parce que je connaissais quelqu'un dans une entreprise, pas encore ! Ce n'est ni mal ni bien, c'est simplement ainsi que cela s'est passé. Mon réseau a surtout été un atout pour échanger des idées, obtenir des conseils et collaborer sur des projets de recherche.


Quels conseils donneriez-vous pour établir et maintenir des relations professionnelles fructueuses ?

Restez droit dans vos bottes en toutes circonstances. Cela établit des relations de confiance qui perdurent dans le temps. Il est également important d'être respectueux, de montrer de l'intérêt pour le travail des autres, et de toujours être prêt à offrir votre aide. Les relations professionnelles fructueuses sont bâties sur la confiance, le respect mutuel et la réciprocité.



English Version


Can you describe your academic and professional background leading up to your doctorate?

I am passionate about technology and science, and I have always wanted to work in a field related to research to stay close to technological advancements. I followed a classic academic path in the exact sciences. After obtaining a State Engineer's degree in electronics, I decided to continue my studies to deepen my expertise in this field. My goal was to contribute, in my modest way, to the evolution of science and cutting-edge technologies.


What were your aspirations and goals when you started your thesis?

I dreamed of contributing to scientific advances and learning constantly. I love to learn and I am always interested in new subjects. When I started my thesis, my aspirations were to push the boundaries of knowledge in my field and to actively participate in innovative projects. My goal was to become a recognized expert and to make significant discoveries that could have a positive impact on society.


Can you share some memorable moments from your thesis experience, whether positive or negative?

My first presentation at a conference was a very memorable moment that combined both positive and negative aspects. Although the exercise was stressful, as public speaking is not easy, I loved the exchanges with scientists from around the world working on similar themes. Confronting and exchanging ideas was an extraordinary experience. The research world is demanding but supportive, which allows you to progress personally and help your peers do the same. Public speaking, though unpleasant at first, ends up becoming a great memory.


What were the main challenges you encountered during your doctorate and how did you overcome them?

My thesis topic was very transversal, as it involved detecting faults in aeronautical structures using a reconfigurable architecture. This required diverse knowledge in materials,

electronics, connectivity, and aging, as well as methodological research, which is initially a bit obscure. I had to make progress on all fronts and do my best while carefully listening to the advice of supervisors and colleagues. The group is very important during the early stages of the thesis, as it is quite an intimidating task. My best memories also revolve around the group spirit, the solidarity among doctoral students, and the good professional and personal moments that created lasting friendships. We were all in the same boat.


What aspect of your thesis did you find most exciting and why?

The electronics part particularly excited me, as I worked on cutting-edge technologies at the time. I loved showing and sharing what I was doing with those around me. Working with advanced technologies and being able to share my discoveries with my colleagues and peers was a great source of satisfaction for me.


What were the most significant results or contributions of your research work?

I am very proud of my participation in scientific publications, which I consider as adding stones to the edifice of knowledge. These publications allowed us to share our discoveries and advancements with the scientific community, thereby contributing to the progress of our research field. Being able to make a tangible and recognized contribution through these publications is a great source of satisfaction and pride for me.


What advice would you give to young people interested in research and considering pursuing a doctorate?

I would advise them to go for it, as it is a wonderful human adventure. A doctorate offers the opportunity to work on fascinating subjects, collaborate with experts from around the world, and push oneself intellectually. It is a demanding but extremely enriching path, both professionally and personally.


In your opinion, what skills are essential for success in the field of research?

The main quality to have is tenacity. Research is often filled with challenges and obstacles, and it is essential to persevere despite difficulties. In addition to tenacity, problem-solving skills, an insatiable intellectual curiosity, and the ability to work in a team are also crucial for success in this field.


How important are professional networks and collaborations in your career?

Your classmates and the doctoral students in your laboratory or company are your best allies. An indestructible bond forms when you go through challenges together. It is essential to ensure that the great encounters you have along the way last. It is about being human and open, and it happens quite naturally.


How have you used your network to advance in your career?

Mainly through collaborations on projects. I have never been recruited because I knew someone in a company, not yet! This is neither good nor bad, it is simply how it has

happened. My network has mainly been a valuable asset for exchanging ideas, getting advice, and collaborating on research projects.


What advice would you give for establishing and maintaining fruitful professional relationships?

Always stay true to your principles in all circumstances. This establishes trustful relationships that last over time. It is also important to be respectful, show interest in others' work, and always be ready to offer your help. Fruitful professional relationships are built on trust, mutual respect, and reciprocity.

Mots-clés :

Comments


bottom of page