top of page

Entre DEFIS ET REUSSITE: tout ce que Mor DIOP peut vous faire découvrir sur son parcours doctoral !! 


Mor DIOP
Mor DIOP

 

Pourriez-vous présenter votre parcours ?

Je suis passé par l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar (ESP) entre 2013 et 2017. Je suis arrivé en France 2017 avec un profil purement informatique.   Par la suite j’ai été orienté vers une licence en informatique & logistique (LAOSI) à l’université de Pau. Cette dernière a permis d’enrichir mon parcours universitaire avec une vision métier et managériale de l’entreprise. Afin de consolider cette double casquette, j’ai intégré le Master SIGLIS (Systèmes Informatiques pour le Génie de la Logistique Industrielle et des Services Informatiques) en tant qu’alternant chez Belharra Numérique. Ce Master professionnel et recherche m’a permis de réaliser des projets recherche autour de l’interopérabilité entre Docuware et Talend/DB2400. Ce parcours de recherche m’a ainsi amenée à poursuivre avec une thèse à l’université de Bordeaux. J’ai pu soutenir ma thèse en décembre 2023, où j’ai proposé une UTILISATION DE LA MODELISATION D’ENTREPRISE POUR LE PILOTAGE D’UN PROJET DE BLOCKCHAIN DANS LES SUPPLY CHAINS

 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite se lancer dans une thèse ?

Faire une thèse permet d'acquérir une quantité immense de connaissances. Une partie de ces connaissances sont transversales et peuvent être appliquées à divers domaines, tels que la rédaction de documents, la communication ou la méthodologie de réflexion. Une autre partie, plus technique, vous donne une connaissance approfondie de l'état de l'art dans votre domaine de recherche. Cependant, une thèse exige de l’endurance et beaucoup de concentration. Je recommande au futur doctorant de se renseigner sur leurs encadrants avant de s’engager sur ce terrain. J'ai eu la chance d'être bien suivi par mes encadrants (Mr DUCQ et Mr TAZI) que je remercie au passage, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde. De plus, donnez-vous du temps pour se reposer et se recharger les batteries. Enfin, je vous recommande d’oublier ce terme « travailler sur un sujet qui vous passionne vraiment » et le remplacer avec « travailler sur un sujet qui révolutionne » car avec ce dernier on pourra y faire ce qui nous passionne.

 

Quel était le sujet de votre doctorat ?

Mon sujet de thèse exact était “DE l’UTILISATION DE LA MODELISATION D’ENTREPRISE POUR LE PILOTAGE D’UN PROJET DE BLOCKCHAIN DANS LES SUPPLY CHAINS ”. Concrètement, j’ai mis en place une modélisation des différentes étapes de la gestion d’un projet de Blockchain pour représenter les éléments nécessaires à chaque étape et les liens entre elles. Ensuite J’ai proposé une méthode de pilotage à l’aide de la méthode GRAI afin de représenter les différents niveaux de décisions au niveau Stratégique tactique et opérationnel. Pour assurer de l’efficacité des prises de décisions, des indicateurs de couts et de délais ont été choisi pour une évaluation. La dernière étape consistait à développer des outils d’aides à la décision pour améliorer la performance et faciliter les prises de décisions.


Quel poste occupez-vous aujourd’hui et en quoi votre doctorat vous est-il utile ?

Aujourd’hui, je travaille à l’université de Bordeaux en tant qu’enseignant chercheur ATER. A part mes nouvelles responsabilités en termes d’enseignement, mon cadre de travail n’a pas changé. Je continue mes activités de recherches sur la technologie de la blockchain et son application dans la supply chain pour plus de transparence et de sécurité dans les opérations. Mon parcours doctoral m’a permis de découvrir une autre manière d’aborder une problématique et de proposer sa solution, la construction d’un état de l’art, la rédaction de document en anglais, les présentations à l’oral. Mon activité actuelle m’a permis de voir nettement l’importance de tout le travail déjà accompli pendant la thèse.

Mots-clés :

コメント


bottom of page