Mayra LLAMAS – Docteur en automatique et Docteur en génie des matériaux

Dernière mise à jour : il y a 4 jours


LinkedIn, Theses.fr


Version française

Bonjour Dr. Llamas, merci d'accepté cette interview. L’objectif de l'entretien est d'illustrer votre parcours professionnel et comment vous pouvez conseiller les jeunes intéressés par la recherche. Nous vous serions reconnaissants de répondre aux trois questions suivantes :

Pourriez-vous nous parler de votre parcours universitaire et de votre motivation à démarrer une carrière dans la recherche scientifique? Bonjour, merci pour cette invitation. Tout a commencé en 2009 lorsque j'étudiais un baccalauréat en génie mécatronique à l'Universidad Autónoma de Nuevo León au Mexique. Au cours de mes études de licence, j'ai effectué un stage dans le centre d'innovation, de recherche et développement (CIIDIT) de cette université. Dans ce lieu, j'ai eu mon premier contact avec la recherche sous la direction d'une femme (Dr. Beatriz C. López Walle) qui a partagé, de manière très enthousiaste, une partie de toutes ses connaissances. Mon stage consistait à rechercher et réaliser des tests en laboratoire pour des matériaux avancés dédiés aux dispositifs mécatroniques. Là-bas, est née ma passion liée à la recherche scientifique et le voyage n’a fait que commencer. Ce qui m'a le plus attiré, c'est la recherche des connaissances, l'application potentielle de matériaux pour créer des dispositifs plus technologiques, et la communauté scientifique mondiale intéressée par mes résultats ou disposée à partager les leurs. Après mon baccalauréat, j'ai décidé de continuer avec un master en génie mécanique avec une spécialisation en matériaux (México). J'ai eu l'opportunité de collaborer et de faire des expériences à l'École Polytechnique de Montréal, Québec, Canada, pendant une saison. Après le diplôme de master, j'ai été choisi pour participer à un programme de développement des jeunes talents d'une entreprise dédiée à la transformation des matériaux. J'ai suivi plusieurs formations professionnelles, notamment pour le développement de compétences relationnelles telles que le leadership, la négociation ou la communication efficace dans un monde concurrentiel. J'ai également pu travailler sur différents postes au sein de l'entreprise. Par conséquent, j'ai pu comprendre comment la recherche peut être appliquée dans un environnement industriel. Après avoir conclu mon expérience industrielle, j'ai poursuivi mon parcours scientifique. J'ai commencé un double doctorat entre deux pays. J'ai obtenu les diplômes de docteur en génie des matériaux par l'Universidad Autónoma de Nuevo León (Méxique) et docteur en automatique par l'Université Bourgogne et Franche-Comté (France). Je me déplaçais d'un pays à l'autre en ayant l'opportunité d'échanger cultures, méthodes de travail et stratégies pour résoudre des problèmes. Actuellement, je travaille au centre d'innovation et de R&D de Schneider Electric en tant que spécialiste des matériaux pour toute l'Amérique du Nord. Je dirige différents projets liés aux matériaux appliqués dans les appareils électriques/électroniques. Mon expertise principale concerne les polymères intelligents ou les nanocomposites réactifs aux stimuli. J'ai trouvé qu'un équilibre entre la recherche et l'industrie est la voie que je souhaite pour ma carrière. Je suis très heureux de divulguer des informations et de générer des connaissances.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite se lancer dans un doctorat ?

Personnellement, étudier un doctorat est une bonne occasion d'étudier et d'apprendre ce que vous voulez vraiment, de produire des connaissances scientifiques qui peuvent être diffusées dans le monde entier et d'être le gestionnaire de votre propre temps. Alors, avant tout trouvez votre passion, ce sujet qui vous motive non seulement à apprendre de plus en plus, mais aussi à discuter avec d'autres de ce que vous avez appris. En trouvant le sujet de recherche qui vous passionne, vous avez beaucoup avancé dans votre parcours doctoral, rappelez-vous qu'il s'agit d'un sujet avec lequel vous vous engagez à plein temps pendant au moins trois ans (voire plus, selon les pays). Vous n'avez pas besoin d'être un expert : avec le temps, vous remarquerez que votre niveau de connaissances augmentera progressivement et naturellement. Essayez de trouver un mentor dont les intérêts et les méthodes de travail sont compatibles avec les vôtres, une bonne relation avec votre mentor est pertinente pour le déroulement de votre recherche. Essayez d'être suffisamment ouvert aux critiques et aux changements de direction, les résultats de la recherche peuvent nous surprendre. Cependant, rappelez-vous que vous avez des délais à respecter, restez concentré. La participation à une formation en gestion de projet est une bonne option. La divulgation des résultats est très importante pour la croissance de la communauté scientifique. Lorsque vous êtes prêt à partager vos connaissances, essayez d'être le mentor dont vous aviez besoin au début de votre doctorat, et le plus important : profitez du chemin.

Depuis votre expérience, quel genre d'opportunités avez-vous vu pour des docteurs? Nous pensons généralement qu'un docteur ne peut se consacrer qu'à la recherche universitaire, et ce n'est pas entièrement vrai. Il y a des pays avec beaucoup de soutien et de parrainage sur la recherche publique, donc la recherche universitaire est une très bonne opportunité pour des docteurs, surtout s'il s'agit du cheminement de carrière qu'il souhaite suivre. Les offres d'emploi peuvent vous orienter sur la nécessité de faire un post-doc ou non. Cependant, aujourd'hui, de nombreuses entreprises privées sont ouvertes pour recevoir docteurs dont l'expertise sera lié à leur secteur d'activité. C'est une bonne option si vous souhaitez développer des connaissances et voir son application de manière accélérée. D'autre part, il y a des docteurs lançant des start-up liées à leurs domaines de recherche ou d'expertise. Il existe également des sociétés de conseil ou de coaching indépendantes fondées par un docteurs même certains d'entre eux ont leurs propres blogs sur différents réseaux sociaux et sont payés pour la publication et les vues. Les possibilités sont illimitées et de nos jours, les portes sont ouvertes dans de nombreuses branches, réfléchissez à votre meilleur cheminement de carrière, concentrez-vous dessus et continuez à avancer !

English version Mayra LLAMAS – Doctor in automation and Doctor in materials engineering

Hello Dr. Llamas, thank you for having accepted this interview. The purpose of the interview is to illustrate your professional career and how you can advise young people interested in research. We would appreciate your answers in the following three questions:

Could you please tell us about your academic background and your motivation to start a scientific research career? Hello, thank you for this invitation. Well, everything started in 2009 when I was studying a bachelor in mechatronics engineering at the Universidad Autónoma de Nuevo León in México. During my bachelor studies I made an internship in the Innovation, research and development center (CIIDIT) of the mentioned university. In this place, I had my first contact with research under the guidance of a smart woman of science (Dr. Beatriz C. López Walle) who shared, in a very enthusiastic way, a part of all her knowledge. My internship consisted of researching and performing laboratory tests for advanced materials devoted to mechatronic devices. There, I found my passion related to scientific research and the trip just started. What attracted me the most were the generation of knowledge, the potential application of materials to create more technological devices, and the worldwide scientific community interested in my results or disposed to share theirs. After finished my bachelor, I decided to continue with a master in mechanical engineering with specialization in materials (México). I had the opportunity to collaborate and make experiments in the École Polytechnique of Montréal, Quebec, Canada, for a season. With the master degree on hand, I was chosen to participate in a young talent development program of a company dedicated to the processing of materials. I attended several professional trainings, specially for soft skills development such as leadership, negotiation, or effective communication in a competitive world. I was also exposed to different positions in the company. In consequence, I was able to understand how research can be applied in an industrial environment. Having concluded my industrial experience, I continued with my scientific career path. I started a dual doctorate degree between two countries. I obtained the degrees of Ph.D. in materials engineering by the Universidad Autónoma de Nuevo León (México) and Ph.D. in automation by the Université Bourgogne et Franche-Comté (France). I was moving from one country to another having the opportunity to exchange culture, ways of working, and strategies to solve problems. Currently, I am working at the Innovation and R&D center of Schneider Electric as materials specialist for all North America. I am leading different projects related to materials applied in electrical/electronic devices. My main expertise is in smart polymers or stimuli-responsive nanocomposites. I have found that a balance between research and industry is the path I want for my career. I am very glad to divulgate information, and to generate knowledge.

What advice would you give to a student who wants to embark on a Ph. D.? Personally talking, to study a Ph.D. is a good opportunity to study and learn what you really want, producing scientific knowledge that can be worldwide spread, and being the manager of your own time. So, first of all find your passion, this topic that motivates you not only to learn more and more, but also to discuss with others what you have learned. By finding the research topic you are passionate about, you have advanced a lot in your doctoral career, remember this is a topic with which you commit yourself full time for at least three years (even more, depending on the country). You do not need to be an expert: over time you will notice that your level of knowledge will gradually and naturally increase. Try to find a mentor whose interests and ways of working are compatible with yours, a good relationship with your menthor is relevant to the course of your research. Try to be the enough open to criticism and changes of direction, research results can surprise us. However, remember you have deadlines to accomplish, keep focused. The attendance of a project management training is a good option. Do not be jealous of your knowledge, divulgation of results is very important for the scientific community growth. When you are ready to share knowledge, try to be the mentor you needed when starting your Ph.D., and the most important: enjoy the trip. Internal


Since your experience point of view, what kind of opportunities could have a Ph.D. graduated? Since your experience, what kind of opportunities have you seen for a Ph.D. graduate? We usually think that a Ph.D. graduate can only be dedicated to the academic research, and that is not fully truth. There are countries with a lot of support and sponsorship on public research, thus academic research is a really good opportunity for a Ph.D. graduate, specially if this is the career path he/she wants to follow. The job offers can guide you on the need to do a post-doc or not. However, today many private companies are open to receive Ph.D. graduates whose expertise is according to their line of business. This is a good option if you want to develop knowledge and see its application in an accelerated way. On the other hand, there are Ph.D. graduates launching start-ups related to their research or expertise areas. There are also independent consulting or coaching companies founded by Ph.D. graduates, even some of them have their own blogs on different social networks and get paid for posting and views. Possibilities are limitless and nowadays doors are open in many branches, think what your best career path is, focus on it, and keep moving!