Salima EL YAKHLIFI, PhD, Chercheure-Entrepreneure, Co-fondatrice de TessLab, Fondatrice de PhD Up


LinkedIn, Theses.fr, Prix de thèse 2021 de l' Université de Strasbourg

Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview


Quelles sont les grandes lignes de votre parcours ?

J’ai effectué une thèse sous la supervision du Prof. Vincent Ball à l’institut nationale de la recherche médicale (INSERM), dans l’unité biomatériaux et bioingénierie, à Strasbourg. Mon sujet de thèse portait sur le contrôle de la structure et des propriétés de la polydopamine en suspensions, en films et dans des gels pour des applications biomédicales. Le choix du sujet a été motivé par ma passion pour les matériaux bio-inspirés. La nature est une grande source d’inspiration pour les scientifiques. C’est le cas de la polydopamine inspirée des moules marines qui est un matériau aux propriétés très intéressantes.

Après mes trois années de thèse, j’ai souhaité élargir mes compétences scientifiques grâce à un Post-Doc à l’Institut Charles Sadron (ICS, au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) sous la supervision du Prof. Marie-Pierre Krafft. Mes travaux de recherche portaient sur la formulation de nouveaux agents de contrastes pour le diagnostic et la thérapie. Cette expérience m’a permis de découvrir un autre domaine de recherche, celui des nano-émulsions, mais toujours avec la finalité de développer des matériaux pour la santé.

En parallèle de mes activités scientifiques, je m’intéresse aussi à l’entrepreneuriat social : je suis co-fondatrice de l’association TessLab qui vise à révéler le potentiel des jeunes, notamment issus des quartiers prioritaires de la ville. Plus précisément, j’y ai lancé un programme de leadership “B You” destiné aux jeunes filles de 15 à 25 ans, et depuis j’y développe des programmes pédagogiques en faveur de l’empowerment des jeunes femmes à travers des hackathons et des rencontres de figures féminines inspirantes tout en sensibilisant les jeunes femmes à l’innovation scientifique/technologique pour le bien commun.

Enfin, j’ai lancé PhD Up qui vise à développer l’esprit entrepreneurial des jeunes chercheurs à travers des masterclass et la formation. Concrètement, nous les aidons à transformer une idée en projet entrepreneurial à impact. L’innovation est au cœur de la recherche scientifique, c’est la raison pour laquelle je souhaite y promouvoir une culture de l’entrepreneuriat en s’inspirant de la Silicon Valley notamment.

Pourquoi avoir fait une thèse ?

La recherche constitue le domaine par excellence où on vit la passion de la science, où on peut innover, créer le monde de demain et faire avancer les connaissances de l’humanité. L’étape du doctorat est non seulement une évidence mais surtout une étape obligatoire si l’on souhaite évoluer dans ce milieu, développer sa propre équipe de recherche, son laboratoire. Au-delà de ces moteurs, j’ai souhaité faire une thèse pour développer des compétences de haut niveau, qui peuvent être valorisées dans le monde entier.

Pendant le doctorat, on apprend à gérer plusieurs paramètres, plusieurs incertitudes, switcher entre différents sujets, différents projets. On apprend à faire des liens et à en créer de nouveaux. Il n’y pas d’obstacles, seulement des défis à relever. La thèse est une invitation à voir au-delà des limites observables, et à faire preuve de créativité pour inventer de nouvelles façons de faire ou de penser.


Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent faire une thèse ?

Le premier conseil que je donnerai est d’apprendre à se connaître. Apprenez à identifier vos forces, vos axes d’amélioration, vos envies et ce qui vous épanouis, mais aussi ce qui ne vous convient pas. La connaissance de soi est l’une des clés qui vous permettra de naviguer parmi tous les domaines de recherche. Bien sûr, il faut aussi se renseigner sur le laboratoire, le directeur de thèse et l’équipe dans laquelle vous allez passer quelques années de votre vie. Pour cela, je répète aussi souvent le même conseil qu’un business angel de la Silicon Valley m’a donné : get connected ! J’ai mis du temps à réaliser l’importance du réseau… Il ne faut pas hésiter à rencontrer des chercheurs pour discuter avec eux des sujets qui vous intéressent. Parlez avec un maximum de personnes pour vous faire votre propre idée. N’attendez pas d’avoir trouver un sujet ou d’être diplômé, foncez ! Là maintenant, passez à l’action et soyez acteur de votre vie.