top of page

Susely FIGUEROA IGLESIAS, Data Scientist et AI Quality Manager


Merci beaucoup d'avoir accepté l'interview.


Pourriez-vous présenter votre parcours et pourquoi avez-vous décidé de faire une thèse ?

J'ai fait une licence en Mathématiques Fondamentales à l'université de la Havane, à Cuba, et j'ai poursuivi avec un master en mathématiques appliquées à la médecine dans la même université. J'ai obtenu une bourse pour un master 2 à l'université de Paris Dauphine où j'ai fait un master en mathématiques appliquées et probabilités qui m'a permis d'obtenir une bourse de thèse en mathématiques appliquées à la biologie à l'Université Paul Sabatier, au sein de l'Institut de Mathématiques de Toulouse.


Quels sont les points les plus difficiles et les plus excitants dans votre parcours de thèse ?

En effet le chemin au cours de la thèse n'est pas toujours facile, il demande beaucoup de travail et beaucoup de temps de recherche et de consécration, parfois il faut revenir sur les résultats plusieurs mois pour avancer dans certains blocages et parfois on se rend compte que le travail de plusieurs mois ne nous mènera à aucune avancée, mais c'est justement quand on obtient un nouveau résultat qu'on sent que tout l'effort a valu la peine et ce sentiment de triomphe est supérieur à n'importe quel blocage au cours de la recherche.


Dans votre poste actuel sentez vous que votre doctorat vous est-il utile ?

Je suis actuellement responsable de la validation et de la qualité de l'intelligence artificielle chez Torus AI et le fait d’avoir réalisé une thèse en mathématiques est crucial pour mon développement. Même si ma thèse n'était pas liée à l'intelligence artificielle, toutes les compétences transversales développées pendant la thèse et pendant mon parcours en mathématiques sont fondamentales pour la pensée logique et algorithmique nécessaire au développement d'applications de Machine et de Deep Learning.


Quels conseils donneriez-vous aux étudiants et étudiantes qui souhaitent se lancer dans une thèse ?

Je peux conseiller à tous les étudiants de ne pas avoir peur de faire une thèse, cela vous garantit le temps d'apprendre tout ce que vous ferez plus tard dans votre vie professionnelle. En particulier pour les étudiantes, j'aimerais partager avec elles mon expérience lorsque j'ai décidé de m'orienter vers les sciences. On vous dit toujours que la vie des femmes dans les sciences n'a pas d'avenir parce que le temps de faire une thèse coïncide souvent avec le temps de concevoir une famille, ce qui enlève des opportunités par rapport aux hommes. D'après mon expérience, il suffit d'être cohérent avec ce que l'on aime et de s'y consacrer avec toute la volonté de réussir. Le reste se fait tout seul.


Commentaires


bottom of page