top of page

Viktoriia UNTILOVA, Data Scientist chez ALTEN



Bonjour ! Merci beaucoup pour cette opportunité de pouvoir partager mon expérience avec les autres !


Version française


I. Quelle était votre motivation pour faire la thèse de doctorat ? J'ai poursuivi ma thèse en Physique et Chimie Physique à l'Institut Charles Sadron à Strasbourg. Ayant terminé le programme de double Master-2 en Matière Condensée et Nanophysique entre l'Université de Strasbourg et l'Université Nationale Taras Shevtchenko de Kyiv, j'étais ravie de continuer sur le sujet de mon stage de Master en tant que doctorante dans le groupe SYCOMMOR dirigé par Martin Brinkmann. Je trouvais très passionnant de travailler sur la recherche et le développement de matériaux thermoélectriques anisotropes polymères et de découvrir des nouvelles propriétés optiques, structurales et électroniques. C'était un sujet pluridisciplinaire et expérimental très exigeant. En fait, durant la thèse, il y a plein de choses qui peuvent nous motiver, par exemple, découvrir de nouvelles techniques expérimentales, appliquer notre esprit d'analyse au sujet de la recherche, apprendre à gérer le projet et conduire la recherche, développer nos "soft skills", prendre la parole en public, échanger avec des gens de cultures différentes, participer aux conférences scientifiques etc... II. Comment choisir la suite de sa thèse ? En tant que docteur, il y a toujours deux possibilités pour la suite de sa thèse : soit rester dans le domaine académique et continuer à faire de la recherche en tant que chercheur postdoctoral, soit partir dans l'industrie. La deuxième possibilité offre un grand éventail de choix. Selon notre personnalité et nos talents, nous pouvons faire beaucoup de choses très variées, comme de la recherche et développement dans le domaine proche du sujet de notre thèse, faire de la gestion de projet, de l'ingénierie des systèmes ou se diriger vers l'informatique qui offre également une grande variété de métiers. Dans mon cas, je voulais combiner la science et la programmation dans mon métier. Je me suis donc naturellement tournée vers la science des données (Data Science). Vu la grande demande de spécialistes en science des données et l'intérêt de comprendre comment fonctionnent les algorithmes d'apprentissage automatique, j'ai décidé de faire la transition vers ce métier-là. En faisant des études, nous ne sommes souvent pas au courant de toutes les possibilités qui existent, donc cela vaut le coup de se renseigner et de parler avec des alumnis ou des personnes qui font le travail que nous avons envie de faire pour mieux choisir la suite de sa thèse. Si après votre thèse, vous êtes également intéressé par la science des données et que vous souhaitez vous renseigner davantage sur le parcours technique à effectuer pour ce genre de métier, je vous invite à lire mon article où je partage des ressources pour s'y lancer. III. Quels enjeux avez-vous rencontrés lors du changement de l'environnement académique vers l'IT ? Les périodes de transition peuvent être moralement difficiles en raison de l'incertitude, du manque de confiance en soi ainsi que de la vision perturbée de l'avenir due à nos pensées négatives. J'ai appris que de telles difficultés nous font découvrir nos vraies valeurs et nos désirs. Lors d'un changement d'environnement, il est normal de rencontrer des difficultés au début en raison de la nécessité de s'adapter aux nouvelles conditions. Cependant, confrontés aux difficultés, nous évoluons d’avantage que lorsque nous sommes dans notre zone de confort. Il est essentiel de pouvoir bien se présenter lors de chaque entretien, et cela s'apprend en passant par de nombreux entretiens d’embauche, ce qui nous permet également de clarifier notre parcours académique et de valoriser nos compétences et expériences. IV. Quel conseil donneriez-vous aux doctorants poursuivant actuellement leur thèse ? Écoutez votre cœur et trouvez votre passion ! Chacun de nous est très différent, chaque personne est unique, donc le choix idéal n'existe pas, et vous êtes le/la seul(e) à connaître le meilleur choix qui vous conviendra. Nous sommes souvent trop concentrés sur le sujet de la thèse en oubliant de penser à l'avance à ce que nous voulons faire après. Les trois années de thèse passent très vite, alors ne vous inquiétez pas si vous rencontrez des difficultés. Toutefois, il est très important d'être conscient de nos compétences développées pendant notre thèse, surtout les compétences transversales telles que l'attention aux détails, la curiosité, la prise de parole en public, etc. Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à lire mon deuxième article avec mes réflexions que j'ai découvertes grâce à ma thèse Enfin, n'ayez pas peur, prenez votre place et bon courage !



Version anglaise


Hello! Thank you very much for this opportunity to share my experience with others!

What was your motivation for doing a PhD thesis? I pursued my PhD thesis in Physics and Physical Chemistry at the Institute Charles Sadron in Strasbourg. Having completed the double Master-2 program in Condensed Matter and Nanophysics between the University of Strasbourg and the Taras Shevchenko National University of Kyiv, I was excited to continue discovering the topic of my Master's internship as a doctoral student in the SYCOMMOR group led by Martin Brinkmann. I found it very exciting to work on the research and development of Anisotropic Thermoelectric Polymer Materials and to discover their optical, structural and electronic properties. It was a multidisciplinary and experimental subject which made me discover a lot regarding research in Material Science! In fact, during the thesis, there are many motivating things, such as discovering new experimental techniques, applying our analytical thinking to the research topic, learning to manage a project and conduct research, developing our soft skills, speaking in public, exchanging with people from different cultures, participating to scientific conferences etc. How to choose the next step after the thesis? As a PhD, there are always two possibilities after the thesis: either stay in academia and continue to do research as a postdoctoral researcher, or move to industry. The second possibility implies a wide range of choices. Depending on our personality and talents, we can valorize many things while working in industry, such as Research and Development (R&D) in the field close to the topic of our thesis, Project Management, Systems Engineering or switch to the field of Computer Science which also offers a large variety of jobs. In my case, I wanted to combine science and programming in my job, and the closest choice to achieve that was Data Science. Given the high demand for data specialists and the interest in understanding how Machine Learning algorithms work, I decided to make a leap to this field.

When studying, we are often not aware of all the possibilities that exist, so it is worth exchanging with alumni or people who occupy a similar position we are interested in to better choose the next step after the thesis.

If, after your thesis, you are also interested in Data Science and would like to learn more about the technical path to take for this type of job, I invite you to read my article where I share resources that helped me to get started.

What challenges did you face when transitioning from an academic environment to IT? Periods of transition can be emotionally difficult due to uncertainty, lack of self-confidence, and a disrupted vision of the future. However, it is important to remember that difficulties like these can help us identify our true values and desires. Adapting to a new environment can be challenging at first, but it is normal to experience difficulties when learning something new. It is essential to present oneself well during interviews, and this skill is learned through experience. Going through numerous job interviews helps us clarify our academic path, our experience and our strengths as well as gain more confidence. What advice would you give to doctoral candidates currently pursuing their thesis? Listen to your heart and find your passion! Each person is unique, so there is no ideal choice that fits everyone. Often, we focus too much on our thesis topic and forget to think about what we want to do afterwards. Remember that three years pass quickly, so don't worry too much about the difficulties you encounter on the way. However, it's crucial to be aware of the skills we develop during our thesis, especially transferable skills such as attention to details, curiosity, public speaking, scientific writing etc. If you're interested, you can read my second article on Medium, where I share my insights I discovered while pursuing my thesis. Finally, don't be afraid to take your place and good luck!

Comments


bottom of page